L’utilisation du gel pour les selles confort remise en question ?

20 Sep

Les motards sont par définition plus senseibles aux solutions apportées en termes de confort. Les assises des deux-roues se sont donc développées, utilisant des technologies novatrices mais qui semblent aujourd’hui souffrir de quelques inconvénients. En particulier, la solution dispensée par la selle confort utilisant le gel montre des limites d’après certains spécialistes du sujet. Les selles en question sont constituées sur une partie ou sur toute la superficie d’une couche de gel plus ou moins fluide : le viscoélastique (reprise de la forme initiale après compression) ou viscofluide (généralement hydrogel). De fait, le gel se laisse plus ou moins pénétrer par le corps en portance, celui du conducteur et/ou du passager, et le support est stable, la mobilité du motard est facilitée.

Des limites apparaissent cependant concernant ce matériau :

  • L’efficacité du gel est très discutée, le risque lié à l’apparition d’escarres est limité mais présent.
  • Le gel ne convient pas à une personne trop mince.
  • L’enveloppe est très fine et se déforme : il se crée des cloques qui, lorsqu’elles se rompent, exposent le gel à l’air.
  • Le gel se refroidit lorsque le motard quitte sa machine, ce qui le fragilise avec le temps et les conditions climatiques.

QU’EN PENSEZ-VOUS ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :